Les mutations de Masevaux au fil du temps.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, première partie.

Les vues anciennes sont extraites de cartes postales, les vues récentes sont des photos de l'auteur. Les  photos anciennes sont susceptibles d'être retouchées pour des raisons d'esthétique.

De nombreux renseignements ont été puisés dans l'ouvrage de J.M. Ehret, M. et G. Redhaber, B.Sutter et D.Willmé : "La vallée de Masevaux à l'orée du siècle. (1894 -1914)

Les photos ci-dessous montrent quelques visages de la ville à plus de 50 années d'écart. Pour comparer les deux vues, déplacez le curseur de votre navigateur de gauche à droite.

Passé

 

Présent

Avant 1914, des automobiles avec chauffeurs de maître font arrêt devant l'Hôtel "Zum goldenen Adler" de la famille Gebel-Villard. Cet établissement a quitté Masevaux pour le Pont d'Aspach en 1991... 

  ... tandis que la pharmacie Banon s'est installée dans ses murs.

 

 

Après 1914, l'enseigne est en français. Cette place, nommée alors "place de la Halle aux blés"... 

  ...est aujourd'hui la place Clemenceau.

 

 

Quand l'automobile et la charrette à traction animale cohabitaient. (archive privée)

Le même endroit en 2010.

 

 

La place pendant la Première Guerre mondiale...

...et sous le même angle aujourd'hui.

 

 

Une section de mitrailleuses traverse la place. La grande enseigne de la pharmacie indique "Pharmacie Gasser" mais au-dessus de la porte on lit "Arthur Nico". Son voisin, Antoine Bohler a pour activités : Serrurerie et Cycles.

En 2009, les mêmes bâtiments abritent de nouveaux commerces.

 

 

  Lors d'une halte des troupes, la roulante est installée au centre de la place de la Halle aux blés.

La place sous le même angle en 2009.

Lors de la visite de Justin Godart, sous-secrétaire d'État à la Santé, ici à l'entrée de la Route Joffre...

...la même rue en 2007.

"Kaiserliches Postamt" : la poste à l'époque allemande. Sur le toit on voit l'équipement télégraphique installé en 1903. Construit à l'époque allemande, le bâtiment devint après 1918 la propriété du Docteur Zeller. 

Aujourd'hui, c'est l'Hôtel-restaurant "Le relais de la Poste".

La place de la Halle aux blés et la Grande-Rue en 1917... 

...et quatre-vingt dix ans plus tard.

A l'animation patriotique dans la Grande-Rue en 1917... 

...succède la flânerie touristique un dimanche d'août 2013.

La Grande-Rue en 1918 lors de la visite de Georges Clemenceau. La Halle aux blés abrite alors la Coopérative militaire des ENE (Éléments non endivisionnés) qui a fourni des vivres à la population au cours de la Première Guerre Mondiale.

Aujourd'hui, la Grande-Rue est devenue la rue du Maréchal Foch et la Halle aux blés accueille la Caisse d'Épargne. Pavés de couleurs et arrangements floraux agrémentent cette partie piétonne de la rue.

 

 

 Le carrefour qui donne sur la place de la Halle aux blés pendant la guerre 1914-1918.

En 2008, la pharmacie est encore dans le même immeuble. Mais en octobre 2010, elle s'est installée Fossé des Flagellants, dans des locaux neufs.

 

 

La même rue, un peu plus bas. L'enseigne est celle du tourneur sur bois Jean Steger.

En  2011, rue du Général de Gaulle.

Suite du thème "Les mutations de Masevaux au fil du temps" :

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, deuxième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, troisième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, quatrième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, cinquième partie.

Vues anciennes prises entre 1950 et 1990.

L'évolution du Schimmel depuis le début du XIXe siècle.

Le monument aux morts de Masevaux.

 Photos anciennes sans correspondance actuelle.