Les mutations de Masevaux au fil du temps.

 

Le monument aux morts de Masevaux.

 

1. Le premier monument aux morts.

 

 

 

 

 

 

Le premier monument aux morts, dédié aux victimes de la Première Guerre mondiale était situé à l'entrée Sud-Est de Masevaux, entre l'actuelle rue du Général de Gaulle et la Doller.

On espérait alors que la "Grande Guerre" aurait été la "der des der". 

Lors de la conception du monument, la municipalité dut faire face à une polémique. Certaines familles exigeaient que les noms des soldats morts sous l'uniforme français soient inscrits à part de ceux des victimes tombées sous l'uniforme allemand. Mais à la quasi unanimité, le Conseil municipal décida qu'il ne serait pas fait de différence entre les morts et que tous figureraient sous l'inscription : "La ville de Masevaux à ses enfants victimes de la Grande Guerre 1914-1918."

 

 

 

 

 

 Inauguration du monument aux morts le 14 juillet 1922.

 

 

 

 

 

 

L'ancien monument aux morts en 2007. 

 

 

 

 

 

 

 

  Aux victimes de 1914-1918 se sont ajoutées celles de la Seconde Guerre mondiale, puis celles des conflits en Indochine et en Algérie. 

 

 

Au début du XXIème siècle, 80 ans après sa construction, le monument donne d'inquiétants signes de vieillissement : les fondations menacent de s'affaisser, le béton s'effrite et se fissure. De plus, en raison des dangers et nuisances de la circulation automobile, sa situation n'est plus favorable au recueillement lors des cérémonies patriotiques. Après plusieurs années d'études et de débats, la construction d'un nouveau monument aux morts est décidée en 2014, année du centenaire de la Première Guerre mondiale. 

Démolition de l'ancien monument le 25 novembre 2014.

2. Le second monument aux morts.

 

 

 

 

 

Automne 2014 : l'actuel monument aux morts en cours d'édification par l'entreprise de marbrerie funéraire Girot de Rougemont le Château.

Le nouveau monument en granit des Vosges est édifié dans le paisible petit square de la rue du Marché, à proximité d'un vaste parking. C'est une réplique du premier monument mais ses dimensions sont réduites de 15%. Les listes des victimes des guerres figurant sur l'ancienne stèle sont retranscrites, avec adjonction, sur la recommandation de l'historien local M. René Limacher, de 11 noms de personnes oubliées précédemment. Au total, 171 habitants de Masevaux (dont 8 civils) ont laissé leur vie dans les conflits entre 1914 et 1962 : 80 en 1914-1918, 87 en 1939-1945, 2 en Indochine et 2 en Algérie.     

Les noms des 171 victimes peuvent être consultés sur ce site :

http://www.geneanet.info/gallery/?action=detail&rubrique=monuments&id=205962&desc=masevaux_nouveau_monument_au

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau monument aux morts est inauguré le 11 novembre 2014 par M. Laurent Lerch, maire de Masevaux et conseiller général. 

 

 

Suite du thème "Les mutations de Masevaux au fil du temps" :

 Photos anciennes sans correspondance actuelle.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, première partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, deuxième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, troisième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, quatrième partie.

Vues anciennes prises entre 1900 et 1950, cinquième partie.

L'évolution du Schimmel depuis le début du XIXe siècle.

 Vues anciennes prises entre 1950 et 1990.