Yvan Chonavel, une journée avec un lointain parent.

 

 

 

 

 

 

 

 

  (Photo ci-dessus : vue sur Rupt-sur-Moselle, village natal d'Yvan)

 Au cours de l'hiver 2006-2007, mes recherches généalogiques ont bien progressé. En remontant ma branche maternelle de la famille Lévêque,  j'ai pu identifier la lignée de mes aïeux venus de la haute vallée de la Moselle jusqu'au début du XVIIe siècle.

En même temps que j'ai découvert ces ancêtres des siècles passés, j'ai aussi appris l'existence de  contemporains bien vivants : de lointains parents descendants d'ancêtres communs. Parmi eux, Yvan Chonavel m'a contacté  par e.mail et transmis de précieux renseignements issus de ses propres travaux généalogiques.

 

 

 Fin août 2007, bonne surprise dans ma boîte de réception : Yvan m'annonce qu'il vient passer avec son épouse une semaine dans les Vosges. Après les relations virtuelles, une rencontre réelle est décidée! 

 Nous accueillons Yvan et son épouse Gisèle  à Masevaux le 5 septembre. Le repas est l'occasion de faire mieux connaissance. Gisèle, récemment arrière-grand-mère, nous présente sa famille et explique comment leur foyer s'est établi à Versailles. 

 Yvan nous subjugue avec le récit de sa vie riche en péripéties. Il nous narre les  tribulations dues à la guerre qui l'ont éloigné de Rupt-sur-Moselle, son village vosgien natal, pour le mener sous divers cieux avant de le ramener vers l'Est de la France dans les rangs de la 1ère Armée Française. Puis il relate ses débuts de carrière chez Air France, aux Antilles, du temps des hydravions et des transmissions radio par morse. Il nous livre enfin un magnifique exemple de ce que peut être une retraite active au service des autres seniors. 

 L'examen des documents généalogiques confirme que nous avons plusieurs ancêtres communs. Nous descendons bien tous deux de François Romary Lévêque, né à Ramonchamp en 1678 et de son épouse  Charlette Valroff née en 1692 à Bussang. Par ailleurs, Yvan compte également parmi ses ancêtres Félicité Ehret née à Sewen en 1851 dont certains aïeux figurent dans mon ascendance paternelle.

 

 

 

 

 

 

 

Avec Gisèle dans notre jardin. 

 Dans l'après-midi une promenade dans l'arrière vallée de la Doller permet à Yvan de voir concrètement des lieux qui lui sont familiers grâce aux documents généalogiques. Vrai retour aux sources, il peut fouler le sol natal de son aïeule Félicité et visiter l'église de Sewen où elle a été baptisée.

Gisèle et Yvan à Oberbruck.

 

  Merci, Gisèle et Yvan, pour cette journée empreinte de sympathie et d'optimisme !   

  Au plaisir de nous revoir !

Masevaux, septembre 2007

Henri Ehret

 

Si vous voulez joindre Yvan, voici son adresse : yg.chonavel arobase wanadoo point fr

Retour à la page Mes rencontres sur le web.